SaiZons - le guide pédagogique

ici, vous retrouverez toutes les informations pour la préparation du spectacle, et faire le suivi par après. 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas de contacter la Girandole! 

Canada fête 150 ans! 

C'est quoi SaiZons?

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site web du gouvernement Canadien. 

Saizons traite des cycles qui rythment la vie quotidienne dans la maison et à l’extérieur. 

 

Le spectacle s’ouvre au début de l’été avec « Les fraises et les framboises » alors que les villageoises se rendent au marché. Puis, « Gigue et cotillon », deux danses exubérantes, composent la suite d’été. La dernière chorégraphie « Bottes et bassine » est exécutée a capella, c’est-à-dire sans musique, et est inspirée des pluies torrentielles de l’été. N’est-ce pas amusant de danser sous la pluie?!

 

L’automne s’entame avec « Mystérieuses gitanes », une danse métissant la gigue et la danse gitane, où les nombreuses couleurs qui s’entremêlent nous font penser aux jolies colorations que prennent les arbres en septembre et où les mouvements des bras témoignent des feuilles qui tombent. Puis, « valse d’automne » marque la nostalgie et la tristesse qui nous empreignent, lorsqu’arrive le mois, plus sombre, de novembre.

 

Ah, les premiers flocons de neige! « Neiges I » et « Neiges II » représentent tout d’abord l’excitation qui est à son comble alors que se couvre de blanc le paysage canadien. Cependant, lorsqu’on doit braver la tempête arrive, tous les moyens sont bons pour vouloir entrer à la maison. Les retrouvailles sont alors chaleureuses et donnent lieu à une veillée endiablée, qui se termine aux petites heures du matin, où s’enchaine de nombreuses danses: « Set à Mayrand », « Belle Catherine » et « Medley de minuit ».

 

Le printemps suit et débute avec le ménage du printemps avec « Balayez, ménagères! », une chorégraphie qui allie danse contemporaine, gigue et danse traditionnelle avec des balais. Puis, « Le ruban d’la mariée » présente une chorégraphie exécutée avec des rubans et qui représente le tissage de l’arbre de mai, une tradition très ancienne, qui remonte bien avant le Moyen Age. Enfin, « Gigue et triquetra » est une gigue d’inspiration irlandaise qui témoigne de la dextérité des danseuses.

 

Le spectacle se termine avec « Ode à la porte ».

pas de danse à apprendre

Voici les liens aux vidéos youtube pour les pas de danse à apprendre:

1 La gigue | Le frotté simple: La gigue est une séquence de mouvements syncopés et rythmés des pieds. D'origine incertaine, elle dériverait vraisemblablement de la gigue irlandaise et aurait été apprise dans les camps de bucherons par les Canadiens-français. Autrefois, la gigue était enseignée de père en fils, mais aujourd’hui, plusieurs écoles de danse enseignent cette forme de danse. Le frotté simple est l’un des pas de base les plus utilisés en gigue traditionnelle canadienne-française. Le « fro » / « té » /« simp’ » est un pas composé de trois sons qui peut s’exécuter sur diverses rythmiques. 

2 La gigue | Courte séquence: Lorsqu’on connait les pas de base de la gigue traditionnelle canadienne-française, et qu’on y ajoute des pas frappés ou des pas pointés, il devient facile de les jumeler pour créer des rythmiques intéressantes qui deviennent des séquences de gigue. Aujourd’hui, la gigue est plus que jamais une danse vivante. On trouve d'innombrables variantes stylistiques et structurales et les seules limites sont liées à notre imagination. 

3 La gigue | Trois rythmes: La gigue canadienne-française s’exécute sur différents rythmes, notamment : le reel (2/4), la valse (3/4), le 6/8. Pouvez-vous reconnaître ces trois rythmes qui feront partie du spectacle?

4 La gigue | Podorythmie: La podorythmie est une technique de percussion utilisée dans la musique traditionnelle qui s’exécute habituellement assis sur une chaise. Elle consiste à produire un son en tappant ses pieds contre le sol ou contre une planche. Elle accompagne souvent le violon ou l'accordéon. La podorythmie correspond au traditionnel « tapage de pied ». 

5 Gumboot: Dans ses chorégraphies, Zéphyr aime intégrer des éléments d’autres traditions afin de démonter la diversité et la richesse de la mosaïque culturelle canadienne et le frottement entre ces cultures. Le gumboot est un type de danse percussive africaine qui se pratique à l’aide de bottes de caoutchouc et qui est un grand coup de coeur pour nos danseuses. 

6 La danse | La grande chaine: La danse traditionnelle canadienne-française regorge de nombreuses figures. L’une d’entre elles, la grande chaine, désigne un mouvement d’entrelacements et de tressage. Pour effectuer la grande chaine, les danseurs forment un cercle simple et font face à leur partenaire. La grande chaine s’exécute par tous les danseurs, en même temps, en se donnant alternativement la main droite puis la main gauche; jusqu’à ce que les danseurs retrouvent leur partenaire à leur position initiale. 

À imprimer: 

Mots cachés - thème SaiZons

Activité de poésie

Conception de costumes

Critique et appréciation du spectacle

La Girandole

8627-Rue Marie-Anne-Gaboury (91 St), bureau #12,

Edmonton, AB. T6C 3N1

780-468-0057

lagirandole.ab@gmail.com

Follow us on social media  

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Infolettre

© L'association La Girandole d'Edmonton 2019